Last-Day. « Jeunesse Dépravée » .
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I hate days like this... ~ [ Pv : Casey ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Astree Brightside

avatar

Féminin Nombre de messages : 21
AGE : 19 ans.
TAKEN or FREE ? : Free body &&. Taken soul.
HUMEUR : Dreamer.
Date d'inscription : 21/09/2009

. Fiche Perso .
*. Un p'tit mot ?:
*. Relations:

MessageSujet: I hate days like this... ~ [ Pv : Casey ]   Jeu 24 Sep - 20:21

  • Les clowns. C’était la chose la plus stupide que l’homme avait pu « créer », si on peut le dire ainsi. Ces choses avec un grand sourire, sourire qui n’est même pas sincère. Ces choses, avec des pieds qui font 1 mètre de long. Ces choses, avec un nez rouge inutile. Ces choses qui font vraiment peur à Astree. Le Clown est apparemment, définition tirée d’un dictionnaire, un « Personnage grotesque de la farce anglaise », ou encore un « Artiste comique de cirque », appelée plus communément « Pitre ». Incroyable. Et dire que cela faisait rire les gens. Et surtout les petits enfants qui les adoraient. Même Astree, qui était quand même âgée de 18 ans maintenant, ne pouvait pas marcher sur le même trottoir qu’un de ces « Personnages grotesques de la farce anglaise »…

    Le parc de Paris était, certes, immense. Seulement, le seul endroit où ces « Pitres » avaient trouvé pour faire leurs comiques, c’était devant la boîte qui s’occupait de vendre des gaufres. Ils offraient des choses rondes et colorées qu’on appelle « ballons », ou encore, ils donnaient des bonbons aux enfants, pour leur plus grand plaisir. Pourtant, ils n’avaient jamais appris de ne pas accepter de sucreries venant d’inconnus ? Ce n’était parce que c’était des clowns qu’on pouvait accepter n’importe quoi. Ils pouvaient nous berner avec leur faux sourire, leur faux nez et leurs fausses chaussures. Comme quoi, la jeune adulte était vraiment parano. De toute façon, elle allait devoir attendre qu’ils s’en aient pour avoir ce qu’elle désirait tant… Mais, pourquoi était-t-elle là, en train d’attendre ?

    Pourquoi ? Oui, pourquoi avait-t-elle décidé de venir au parc ? Astree essaya alors de se rappeler ce qui l’avait poussé à choisir cet endroit, maintenant squatté par des clowns aussi affreux et effrayants les uns que les autres. L’adulte s’était réveillée ce matin, dans les environs de midi / une heure. Jusque là, c’était normal. Elle s’était ensuite levée, avait fait sa toilette du matin, s’était habillée –mettant comme d’habitude des habits plus ou moins confortables, mais en restant très jolie. Elle était d’humeur décontractée – choisissant de mettre une très jolie robe de couleur rouge assez foncé, avec de simples converses de la même couleur, préférant quand même mettre des bijoux de couleur noir, puis était sortie de sa chambre, direction la cuisine. Jusque la, c’étaient ses actions habituelles du matin. Une fois à la cuisine, elle avait ouvert le placard, et s’était emparée d’un bol, d’une cuillère et du paquet de céréales qui se trouvait dedans, chose qu’elle préparait déjà la veille. Elle n’avait plus qu’à prendre le lait. Elle avait ensuite mit les céréales dans le bol, mit le lait dans le bol rempli de céréales, et avait commencé à manger son petit déjeuner ( à midi oui ). Quelques minutes plus tard, elle avait du se résigner à aller faire le ménage. Une fois ceci terminé, elle était grand-chose à manger. C’était à ce moment là, oui, Astree s’en rappelait maintenant, qu’elle avait fait un choix pas très judicieux.
    Et maintenant, Astree se retrouvait au parc, à attendre de manger de magnifiques gaufres. Qu’avait-t-elle fait pour mériter ça ? Et pour couronner le tout, il pleuvait…

    Pour la jeune femme, c’était vraiment une journée qui commençait mal.

    Pour passer le temps, Astree décida de reluquer deux ou trois personnes. Il y avait de tout dans le parc : Des emo’s, des richtos, en passant par les SDF. Il y avait des personnes très belles qui passaient, d’autres un peu moins. En tout cas, il était impressionnant pour Astree d’observer en détail la façon de marcher des gens, leur façon de s’habiller. Cela pouvait en dire beaucoup sur la personne. C’était peut-être pour cela qu’elle appréciait bien cet endroit ? Cela lui rappelait peut-être à quel point elle avait été stupide durant toute son enfance. Aujourd’hui, elle espérait faire une rencontre. Cela faisait plusieurs jours qu’elle était arrivée à Paris, et personne n’avait daigné lui adresser la parole, sauf les petits chiens qui souhaitaient s’occuper de sa ligne de vêtements. « Pitoyable » se disait-t-elle.

    La jeune créatrice était assise sur un banc quand – et d’ailleurs elle crut presque que Dieu existait – elle vit les pitres s’en aller. Pendant deux secondes, elle hésita à s’agenouiller devant la montre qui annonçait qu’ils devaient partir. Maintenant, elle pouvait aller s’acheter son petit goûter, histoire de prendre des forces avant d’aller dans un grand magasin pour remplir son frigo… D’ailleurs, quelque chose lui traversa l’esprit pendant un cours instant, mais elle préféra le modifier. C’était « aller travailler pour sa ligne », qu’elle venait de changer en « sortir le soir »…

    Astree se leva. Elle dût d’ailleurs rester quelques secondes plantée là, puisqu’elle s’était relevée trop rapidement, et avait la tête qui tournait. Quand elle fut calmée, ses pieds l’approchèrent de plus en plus du petit chariot qui vendait les gaufres. Seulement, trop occupée à éviter une petite fille qui allait lui rentrer dedans, elle se prit par contre quelqu’un d’autre en pleine face. Avant même d’avoir pu regarder qui était-ce, elle s’excusa immédiatement, son habituel sourire sur les lèvres. Que ce soit la petite racaille du quartier, en passant par la femme la plus riche de Paris, son comportement n’aller pas changer. Sa main passa dans ses cheveux blonds pour les remettre en place, laissant ses bracelets se cogner et s’emmêler. Puis, mettant ses mains dans les poches, c’est là qu’elle croisa pour la première fois le regard de la personne qu’elle avait dérangé.

    Peut-être que la journée n’allait pas être si mauvaise que ça finalement… Peut-être…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I hate days like this... ~ [ Pv : Casey ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GTO, enfin une suite => Shonan 14 Days !
» SIHH 2011 Jaeger LeCoultre Master eight days perpetual
» Porsche Days - 16 mai 2009 - les photos
» Kingdom Hearts 358/2 Days
» Gloomy Salad Days

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LAST DAY_. :: - Paris - :: Hyde Parc-
Sauter vers: